Comment nous joindre

UTILISEZ LE FORMULAIRE DE CONTACT.

MERCI

 

 

 

Actualités

Suivez toute notre actualité sur la page Facebook du Comité

 

Appel à Rassemblement le jeudi 13 décembre 2018

à partir de 13 heures devant le Tribunal des Prud’hommes

Place Maréchal Lannes, à Auch

 

Après une première victoire, hautement symbolique, le 21/11/2017 au Tribunal correctionnel de Toulouse où Céline Boussié a été relaxée, elle est convoquée le 13 décembre pour son procès aux prud'hommes contre ses anciens employeurs de l'IME de Moussaron, 4 ans et demi après avoir été licenciée. 

 

 

Suite aux demandes de  son avocate, Maître Alma Basic, du barreau de Paris, il s’agit d’un jugement ferme et sans possibilité de nouveau renvoi.

                    

De nombreuses questions restent sans réponse :

 

- Comment et à l’aide de quels appuis cet établissement a-t-il pu dysfonctionner à ce point et aussi longtemps en toute impunité ?

En 2013, l'ARS (Agence Régionale de Santé) Midi Pyrénées rappelle que « la majorité des dysfonctionnements graves révélés par la mission se retrouvent dans les précédents rapports d’inspection (1997, 2001 et 2002) […] sans que la plupart des mesures correctives correspondantes n’aient été apportées. »

 

- Où est passé l’argent versé pour moderniser les structures ?

« Plusieurs millions de francs, en faveur de l'IME ont été prélevés en 2000 sur les 50 millions de francs des fonds spéciaux pour l'autisme » (article du journal La Croix « La justice referme le dossier Moussaron » du 30/11/1999). Ces fonds auraient dû notamment servir à réhabiliter le bâtiment du polyhandicap dénoncé de nouveau en 2013. 

 

- Pourquoi l’ARS de Toulouse a-t-elle signifié une fin de non-recevoir à la délégation du comité de soutien reçue le 27 septembre dernier, quant à notre volonté d’obtenir un dépôt de plainte, sur la base de l’article 40 du code de procédure pénale, contre les dirigeants de cet établissement pour des faits de maltraitance ?

Ces faits ont pourtant été reconnus et sont inscrits noir sur blanc dans un rapport en date de juillet 2013, établi par la même ARS après 3 jours d’inspection menés conjointement avec l’inspection du travail du Gers.

Dans ce rapport accablant, rendu public en novembre 2013, il est noté page 7 « une situation de maltraitance institutionnelle ».

En janvier 2014, l'administrateur provisoire nommé par la même ARS confirme, lui aussi, la maltraitance institutionnelle envers les enfants handicapés de l’établissement.

Dès lors, nous sommes en droit de nous interroger : pourquoi, dès 2013, l’ARS n’a pas jugé bon d’aviser sans délai le procureur de la République et de lui transmettre le dossier, toujours en vertu de l’article 40 de procédure pénale ?

 

- Quid de la réhabilitation des lanceurs d’alerte précédents condamnés* ?

En 1995. Didier Borgeaud ; en 1999, Bernadette et Chrystel  ont dénoncé la même maltraitance institutionnelle.

 

Nous attendons que justice soit faite dans ce dossier emblématique et que soit enfin reconnue la culpabilité de la direction de l’institut médico-éducatif de Moussaron, ainsi que de tous les responsables de cette maltraitance institutionnelle.
 

Tous ensemble, soyons nombreux et nombreuses pour un rassemblement unitaire le 13 décembre 2018 à 13 heures devant le Tribunal des Prud’hommes, Place Maréchal Lannes, à Auch.

 


Pour le Comité de Soutien  

Sylvie Bataille et Christopher Lopez

 

 

* Bernadette Collignon, qui avait dénoncé les mêmes faits en 1999 et avait été condamnée, a toujours été présente  aux côtés de Céline ; ensemble, contre vents et marées depuis 2013, pour affronter le pire comme le meilleur. Infatigable guerrière depuis plus de vingt ans pour un accompagnement digne et adapté à chaque résident, elle est l'emblème même de l'injustice froide, cruelle, indigne et destructrice.

Aujourd'hui nous exigeons, sa réhabilitation. Pour elle, pour ses enfants.

MERCI de nous y aider en SIGNANT notre lettre ouverte (pétition).

 

 

 

A TOUS CEUX QUI NE PEUVENT PAS VENIR

 

Pour vous permettre d’apporter quand même votre soutien à Céline ce jour-là, vous pouvez nous envoyer un message par mail à l’adresse suivante : comitedesoutien.celineboussie@gmail.com  
avant le mercredi 12 décembre (dernier délai) en précisant :
- Vos nom et prénom (code postal et ville facultatif)
- Dites en quelques mots pourquoi vous soutenez Céline.

 

Vous pouvez aussi apporter un témoignage… (message à envoyer par mail aussi). 
Si vous souhaitez que votre message soit anonymisé, dites-le nous. Nous noterons « anonyme ».

 

Tous les messages reçus seront imprimés afin de les accrocher devant le tribunal, puis remis à Céline.

 

Vous pouvez, si vous le souhaitez, vous inscrire sur la page Facebook événement 

 

 

 

Appel au RASSEMBLEMENT avec CONFERENCE de PRESSE le 13 décembre 2018 à AUCH

 

La CGT souhaite que le Conseil des prud’hommes d’Auch acte que Céline a été victime de harcèlements et de pressions à plusieurs niveaux (psychologiques et financiers) pour avoir dénoncé des actes de maltraitances sur les personnes polyhandicapées accueillies à l’IME.

 

La CGT appelle l’ensemble des citoyen.ne.s et des militant.e.s de tout horizon qui portent les valeurs d’éthique et d’humanisme à se joindre au rassemblement.


Toutes et tous devant le Conseil des prud’hommes d’Auch :
le jeudi 13 décembre 2018 à 13 heures.

 

« Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent » : Victor Hugo.

 

Source site CGT Santé et Action Sociale (clic sur l'image)

 

Appel au rassemblement et conférence de presse CGT
218.18_auch_13.12.18_appel_a_rassembleme[...]
Document Adobe Acrobat [1'019.7 KB]

 

Lot-et-Garonne : avant l’audience aux prud’hommes, retour sur le combat de Céline Boussié, lanceuse d’alerte

Par Anne Gresser - le 12/12/2018

 

« À Moussaron, il y a eu vingt-trois années de maltraitances. 8 395 jours. » Alors non, l’histoire ne va pas s’arrêter là. 

« J’invite aujourd’hui tous les lanceurs d’alerte du médico-social à entamer ce genre de procédure puisque avec ma relaxe, il y a désormais jurisprudence. »

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Comité de Soutien à Céline Boussié