Appel à Rassemblement le 14 juin 2018

à partir de 14 heures devant le Tribunal des Prud’hommes

Place Maréchal Lannes, à Auch

 

Après la Relaxe nous demandons la réhabilitation

 

Le mardi 21 novembre, le Tribunal correctionnel de Toulouse a relaxé Céline Boussié attaquée en diffamation par la direction de l’IME de Moussaron.

 

Il s’agissait là d’une première victoire, hautement symbolique, puisque pour la première fois, une lanceuse d’alerte est relaxée, que les actes dénoncés, perpétrés sur des enfants vulnérables, n’ont pas été remis en cause par le Tribunal. 

 

Cette victoire n’était qu’une étape. De nombreuses questions demeurent : comment et à l’aide de quels appuis cet établissement a-t-il pu dysfonctionner à ce point en toute impunité ? Où est passé l’argent versé pour moderniser les structures ? Quid de la réhabilitation des lanceurs d’alerte précédents condamnés ?

 


Le 14 Juin à 14h30, Céline Boussié, première lanceuse d’alerte relaxée en France est convoquée au tribunal des prud’hommes d’Auch, 4 ans après avoir été licenciée. 

Nous attendons que justice soit faite dans ce dossier emblématique, que soit reconnue la culpabilité de la direction de l’institut médico-éducatif de Moussaron. 

Tous ensemble soyons nombreux et nombreuses pour un rassemblement unitaire le 14 Juin 2018 à 14 heures devant le Tribunal des Prud’hommes, Place Maréchal Lannes, à Auch.

Pour le Comité de Soutien : Sylvie Bataille.

 

 

 

A TOUS CEUX QUI NE PEUVENT PAS VENIR

 

Pour vous permettre d’apporter quand même votre soutien à Céline ce jour-là, vous pouvez nous envoyer un message par mail à l’adresse suivante : comitedesoutien.celineboussie@gmail.com  
avant le mercredi 13 juin (dernier délai) en précisant :
- Vos nom et prénom (code postal et ville facultatif)
- Dites en quelques mots pourquoi vous soutenez Céline.

 

Vous pouvez aussi apporter un témoignage… (message à envoyer par mail aussi). 
Si vous souhaitez que votre message soit anonymisé, dites-le nous. Nous noterons « anonyme ».

 

Tous les messages reçus seront imprimés afin de les accrocher sur les grilles du tribunal (dans la mesure du possible...) puis remis à Céline.

 

Page événement : https://www.facebook.com/events/421097408301150/?active_tab=about

__________________________________________________________________________________________

 

14/06/18 : première victoire : les demandes de l’avocate de Céline, Maître Alma Basic, du barreau de Paris, ont été satisfaites, à savoir un renvoi pour un jugement ferme et sans possibilité de nouveau renvoi, le 13 décembre 2018 à 14h30 à Auch.

 

La partie adverse était absente, de même que ses avocats qui avaient mandaté une autre avocate (qui plaidait pour d’autres clients ce jour-là).

 

Merci à tous/tes pour vos messages de soutien ou votre présence.

 

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous en masse le 13 décembre.

 

En attendant le combat continue, ensemble.

 

 

 

 

        Devant les prud'hommes hier, Céline Boussié ne lâche rien.

           Le 15/06/2018

 

Depuis 4 ans maintenant Céline Boussié, devenue un peu «lanceuse d'alerte» malgré elle, se démène pour faire reconnaître sa parole et surtout dénoncer des faits de dysfonctionnements graves et de maltraitances au sein de l'institut médico éducatif de Moussaron.

Le 4 septembre 2015, Céline Boussié, présidente de l'association Handi'Gnez-Vous ! est mise en examen pour des propos jugés diffamatoires à l'encontre de la direction de cette maison d'enfants.

21 novembre 2017, le tribunal correctionnel de Toulouse a relaxé Céline et en février dernier le Tribunal de grande instance de Toulouse a confirmé qu'aucun appel n'avait été interjeté contre le jugement de relaxe.

Forte de cette «reconnaissance», soutenue de longue date par le syndicat CGT aux côtés d'un comité de soutien plus large, Céline a engagé une procédure aux prud'hommes. Le tribunal paritaire auscitain a étudié ce dossier hier. Céline Boussié étant assistée de Me Alma Bazic (barreau de Paris).

«Le combat continu, a-t-elle indiqué en entrant dans la salle. Cette victoire n'était qu'une étape. De nombreuses questions demeurent : comment et à l'aide de quels appuis cet établissement a-t-il pu dysfonctionner à ce point en toute impunité ? Où est passé l'argent versé pour moderniser les structures ? » 

 

 

 

Boussié : un renvoi

Le 16/06/2018 

 

(...) À l'issue de cette audience, le comité de soutien se félicite : «Première victoire : les demandes de l'avocate de Céline, ont été satisfaites, à savoir un renvoi pour un jugement ferme et sans possibilité de nouveau renvoi, le 13 décembre à 14 heures. La partie adverse était absente ; ses avocats avaient «mandaté» une autre avocate - qui plaidait pour d'autres clients - afin de présenter une demande de renvoi en 2019… demande qui n'a pas été validée.»

 

POUR LIRE L'ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE  

 

 

 

       

A écouter le podcast du journal de 7H30 du 18 Juin. 
 

A 1 mn 08, retour sur les prud’hommes du jeudi 14 juin, l'analyse de Céline Boussié.

 

POUR ECOUTER, CLIC SUR L’IMAGE

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Comité de Soutien à Céline Boussié