Comment nous joindre

UTILISEZ LE FORMULAIRE DE CONTACT.

MERCI

 

 

 

Actualités

Suivez toute notre actualité sur la page Facebook du Comité

 

IME Moussaron - Exigeons des réponses !

 

 

RENDEZ-VOUS

le jeudi 27 septembre,  

devant l’ARS de Toulouse, 10 Chemin du Raisin, 

pour une conférence

de presse à 17h30.

 

 

 

Jeudi 27 Septembre à 15h30 une délégation composée de la CGT 31, de la Fédération CGT Santé et Action Sociale représentée par Monsieur Xavier Guillot et de deux lanceuses d’alerte de l’affaire Moussaron, Bernadette Collignon 1999 et  Céline Boussié 2013, sera reçue, à leur demande,  par une délégation de l’Agence Régionale de Santé d’Occitanie.

 

Il sera notamment abordé :

 

* La situation actuelle précise de l’établissement. Nous revendiquons toujours une reprise publique.

 

 *L’arrêt de tous dysfonctionnements cités dans le courrier de l’ARS de Juillet 2018 qui pour nous n’est autre que de la maltraitance dénoncée depuis 23 ans par trois générations de lanceurs d’alerte, dont deux condamnées pour diffamation en 1995 et 1999 et une , pour la première fois, relaxée par la Cour du tribunal correctionnel de Toulouse en Novembre 2017. 

 

* La réhabilitation des deux précédentes générations de lanceur et lanceuses d’alerte.

 

* Une explication juridique, à savoir pourquoi l’ARS n’a pas déposé plainte conformément à l’article 40 du code de procédure pénale, récemment cité dans l’affaire Benalla.

 

* La condamnation des auteurs de ces traitements indignes et dégradants cités par le rapporteur de l’ONU en Janvier 2016 et la fin de leur impunité.

 

* La réintégration professionnelle de Madame Céline Boussié.

 

A l’issue de cette réunion se tiendra une conférence de presse à 17 h 30.

 

 

Page évènement Facebook

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pour lire le communiqué complet, ouvrir l’image dans un nouvel onglet et activer la loupe.

 

 

 

Maltraitances dans un IME de Condom : la situation s'est-elle vraiment améliorée ?

Publié le 26/09/2018 par Stéphane Bersauter

 

 

Retour sur l'affaire de l'IME Moussaron, sur la rencontre de demain à l'ARS et sur les réponses que nous attendons d'eux. Notamment la non application de l'article 40 du code de procédure pénale.

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

 

 

Maltraitance à l'IME de Moussaron : les lanceurs d'alerte dénoncent l'impunité de la direction

Publié le 27/09/2018 par Anouk PASSELAC

 

"Comment on peut laisser des résidents enfermés dans 3 mètres carrés, sans assistance, sans toilette et ne pas être condamné pour ça ? Moi, je ne comprends pas.” Céline Boussié est excédée. Elle est l’une des trois lanceurs d’alerte qui ont dénoncé des cas de maltraitance des patients de l’IME de Moussaron, dans le Gers. Elle s’étonne de ce que la direction de l’établissement ne soit toujours pas jugée pour ces faits. En novembre 2017, la justice a relaxé cette ancienne employée de l'IME suite à la plainte pour diffamation portée par la direction de l'établissement contre ces propos. La reconnaissance, d'une certaine manière, que les maltraitances qu'elle dénonçait n'étaient pas fausses.

 

POUR LIRE LA SUITE, CLIC SUR L'IMAGE

 

 

VIDEO DE L’INTERVIEW

Interview réalisée par Anouk Passelac pour La Dépêche du 47.

Retour sur le contenu de la réunion avec les représentants de l'Agence Régionale de Santé de Toulouse qui ne nous ont offert que cynisme et hypocrisie en guise d'explications et aucune mesure concrète pour mettre fin au scandale de l'IME Moussaron.

 

POUR ECOUTER, CLIC SUR L'IMAGE

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Notre Communiqué de Presse au lendemain de la rencontre avec l'Agence Régionale de Santé de Toulouse.

Aucune réponse satisfaisante ne nous a été apportée.

 

Pour lire le communiqué complet, ouvrir les images dans un nouvel onglet et activer la loupe.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Comité de Soutien à Céline Boussié