Comment nous joindre

UTILISEZ LE FORMULAIRE DE CONTACT.

MERCI

 

 

 

Actualités

Suivez toute notre actualité sur la page Facebook du Comité

 

MEDIAS - page 3

Articles de presse écrite, audio, web

Moussaron : les 4 harceleurs de la lanceuse d'alerte jugés

Handicap.fr – publié le 09/09/2022

 

Devant le tribunal correctionnel d'Auch, les larmes aux yeux, elle a dit avoir pensé au suicide quand elle a découvert l'existence d'une page sur le réseau social Facebook, baptisée "Vérité Moussaron". Des documents personnels de Céline Boussié y étaient diffusés, ainsi que des messages injurieux. Propos agressifs, agissements punitifs, favoritisme à ses dépens. A la barre, Céline Boussié a détaillé comment elle a été harcelée moralement de 2013 à 2014, après avoir dénoncé des dysfonctionnements au sein de la structure.

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

 

Procès pour harcèlement moral : "je me sentais comme une serpillière" déclare la lanceuse d'alerte Céline Boussié

France 3 Occitanie – publié le 09/09/2022

 

 

Le procureur a requis contre le directeur adjoint de l'établissement six mois de prison avec sursis, des peines de deux mois de prison avec sursis contre deux employés et une amende avec sursis pour le quatrième prévenu. "Ce sont des propos inappropriés et Madame Boussié a fait face à un raid numérique. Les prévenus se sont servis de Facebook comme un défouloir", a estimé le magistrat. Céline Boussié, elle, se dit "marquée par les mots du procureur, car c'est la première fois qu'un homme de justice reconnait pleinement la maltraitance et le harcèlement dans cette affaire". 

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

 

Maltraitance sur enfants handicapés dans le Gers : un dernier épisode judiciaire pour la lanceuse d'alerte Céline Boussié ?

France 3 Occitanie – publié le 08/09/2022

 

Cet après-midi, devant le tribunal correctionnel d'Auch, un directeur adjoint et trois employés (dont un toujours en activité) de l'IME Moussaron feront face à Céline Boussié. La lanceuse d'alerte et plaignante accuse la partie adverse d'harcèlement moral entre 2013 et 2014. Elle aurait été victime à cette période "d'un déchainement de haine sur les réseaux sociaux et dans l'établissement de la part de certains salariés", témoigne son avocate Maître Alma Basic. Mais aussi "des pressions constantes et des sanctions disciplinaires" à la suite des plaintes déposées par Céline Boussié. Une violence envers celle qui avait dénoncé les mauvais traitements sur les résidents souffrant de handicap.

 

La partie civile espère obtenir la condamnation « afin que les accusés prennent conscience de leurs actes et que d'autres lanceurs d'alerte puissent être mieux protégés », plaide la juriste.

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

Quatre personnes jugées pour avoir harcelé une lanceuse d’alerte

20 Minutes - Publié le 08/09/22

 

Le procureur a requis contre le directeur adjoint de l’Institut médico-éducatif (IME) Moussaron six mois de prison avec sursis, des peines de deux mois de prison avec sursis contre deux employés et une amende avec sursis pour le quatrième prévenu.../...

« Je me sentais comme une serpillière. J’étais privée de vacances par ma direction, on m’a dit que si je continuais à la ramener, et à poser des questions, on allait me licencier », a affirmé cette femme de 45 ans. « Ce sont des propos inappropriés et Madame Boussié a fait face à un raid numérique. Les prévenus se sont servis de Facebook comme un défouloir », a estimé le procureur.

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

 

Cécile Barrois, nouvelle défenseure des lanceurs d'alerte

Publié le 2 mai 2022 par Cassandre Rogeret

 

Les lanceurs d'alerte du médico-social

 

Extrait :

« Héros pour certains, parias ou « emmerdeurs » pour d'autres, les lanceurs d'alerte sont particulièrement nombreux dans le champ du médico-social, qui défraie la chronique depuis plusieurs années pour des affaires de maltraitances. Mais briser l'omerta a un prix... Certains ont payé plein pot et ont tout perdu. Travail, relations sociales, crédibilité, confiance, foyer, sans parler des menaces quotidiennes... « Bernadette » et Céline Boussié ont vécu « l'enfer » après avoir dénoncé la « maltraitance institutionnelle », notamment, commise par l'Institut médico-éducatif (IME) de Moussaron, dans le Gers, où elles étaient éducatrices. « Ça a été un lynchage, personnel et professionnel, hors-norme que je ne souhaite à personne. Nous avons été contraints de déménager et avons été placés sous protection policière. Mes enfants ont payé un lourd tribut... », révélait, en 2019, Céline Boussié qui a même été poursuivie en diffamation, avant d'être finalement relaxée. »

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

 

 

Les femmes font face à d'énormes obstacles pour signaler la corruption

Publié le vendredi 22 octobre 2021 -  Source : thanhtra.com.vn 

 

Un article, paru dans le journal vietnamien « Thanh Tra » cite l’alerte de Céline Boussié .

 

Traduction de l’extrait : « En 2013, Céline Boussié rapportait que des enfants polyhandicapés étaient gravement maltraités dans un centre sanitaire et social du sud-ouest de la France. Alors que les enquêtes ont confirmé les mauvais traitements systématiques infligés aux enfants par le centre, Mme Boussié a perdu son emploi. Non seulement cela, l'ancien propriétaire a déposé une plainte et elle a été poursuivie pour diffamation. En 2017, Boussié a été innocenté par le tribunal correctionnel de Toulouse. »

 

Pour lire l’article complet, CLIC sur l’image et activer le traducteur de votre navigateur internet (avec Chrome, clic droit avec votre souris sur le texte, puis Traduire en français).

 

 

 « Lanceurs d'alerte » de Flore Talamon, paru aux Éditions Delcourt est disponible depuis le 13 octobre 2021.

 

Ce livre, sous forme de bande dessinée, est le récit des parcours de 10 personnes qui ont eu le courage de révéler des abus en matière de maltraitances, pollutions environnementales, racisme, détournement de fonds, évasion fiscale…

L’autrice plonge le lecteur au cœur des témoignages de ces lanceurs d’alerte, avec des conseils pour tirer les leçons de chacune de ces histoires singulières.

(Illustrations : Bruno Loth - Coloriste : Corentin Loth)

 

A lire « 6 questions à Flore Talamon sur sa BD»

 

LE CAUCHEMAR DES LANCEURS D’ALERTE EXPLIQUÉ PAR SIMON PUECH

Publié le 15.04.2021 par Amnesty International France

 

«  Parce qu’ils ont révélé de graves atteintes aux droits humains (massacres de civils, surveillance de masse, évasion fiscale, dopage, pollution, maltraitance systémique, ventes d’armes abusives…), la vie des lanceurs d’alerte tourne presque systématiquement au cauchemar.»

 

Comment fermer les yeux sur une situation qu’on juge immorale et garder l’estime de soi ?

Ceux qui choisissent de lancer une alerte le font dans la solitude et le silence, un long conciliabule entre leur conscience et eux-mêmes.

 

« Volontiers salués par l’opinion publique pour les scandales qu’ils et elles ont révélé, on ignore souvent l’impact que ces révélations ont sur leur vie personnelle, leur sécurité et leur liberté. » 

 

Le vidéaste Simon Puech met en lumière les méthodes employées pour anéantir cet immense contre-pouvoir que représentent les lanceurs d’alerte.  

 

 

POUR INFO :

La France a adopté le 9 décembre 2016,  la loi dite Sapin II, une législation qui a représenté un réel progrès pour la protection des lanceurs d’alerte. Mais elle présente des carences, entre autres une procédure de signalement hiérarchisée qui donne la priorité au signalement interne et des dispositions insuffisamment protectrices en matière de représailles.

Le Parlement Européen et le Conseil de l’Union Européenne, après d’intenses discussions impliquant syndicats, ONG et députés nationaux et européens, ont adopté, le 7 octobre 2019, une directive européenne visant à introduire des garanties minimales de protection des lanceurs d’alerte dans la législation de tous les États membres de l’UE. Ceux-ci doivent désormais transposer cette directive dans leur droit interne avant le 17 décembre 2021.

Cette transposition ouvre la possibilité d’une réflexion sur les améliorations à apporter au dispositif français ; espérons que ce ne soit pas fait à minima…

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

 

 

La Maison des lanceurs d’alerte, des juristes et un vrai soutien

Publié le 13/02/2021 - Nicolas BLANDIN.

 

Depuis octobre 2018, la Maison des lanceurs d’alerte accompagne juridiquement et oriente dans leurs démarches les salariés dénonçant des dysfonctionnements graves. Cette structure leur permet aussi d’être reconnus comme des vigies dans le monde de l’entreprise.

…/…

Les thématiques qui entrent dans le champ des lanceurs d’alertes sont variées : maltraitance humaine ou animale, défaut de sécurité du consommateur, corruption, problèmes d’éthique dans la recherche, pollution environnementale, violation des données personnelles… « Si on commence à être bien identifié dans le secteur médico-social, on l’est moins d’ans l’agroalimentaire par exemple ».../…

 

POUR LIRE L’ARTICLE, CLIC SUR L'IMAGE

 

LIEN VERS LA MAISON DES LANCEURS D'ALERTE

 

Version imprimable | Plan du site
© Comité de Soutien à Céline Boussié